Navigation und Service

22.05.2017

Europe

“Ren­for­cer l´Union européenne”

Le ministre fédéral allemand des Finances, Dr. Wolfgang Schäuble et le ministre français de l’Economie, Bruno Le Maire se sont rencontrés lundi 22 mai 2017 et ont publié cette déclaration commune

Le ministre fédéral allemand des Finances, Dr. Wolfgang Schäuble et le ministre français de l’Economie, Bruno Le Maire
Source:  Ministère fédéral des Finances

Wolfgang Schäuble, ministre allemand des finances, et Bruno Le Maire, ministre français de l’économie, se sont rencontrés ce 22 mai à Berlin, une semaine après la rencontre d’Angela Merkel, chancelière fédérale d’Allemagne et d’Emmanuel Macron, président de la République française.

Les deux ministres se sont accordés sur le fait que l’Allemagne et la France ont un rôle crucial à jouer dans le renforcement de l’Union européenne, qui fait actuellement face à de nombreux défis. Ils sont convenus de contribuer à redonner confiance dans l’Union européenne en mettant l’accent sur des projets concrets et ambitieux avec une véritable valeur ajoutée européenne, qui sont de nature à démontrer que l’UE peut apporter des réponses aux inquiétudes des citoyens, dans une mondialisation croissante.

Ils partagent l’analyse que la confiance et l’intégration sont également décisives pour une Union monétaire plus prospère, qui, malgré les progrès déterminants qui ont été accomplis ces dernières années, continue de pâtir d’une architecture économique inachevée. L’application du cadre budgétaire commun et, dans certains pays, le traitement des fragilités de certaines banques sont cruciaux pour restaurer la confiance.

Les ministres ont discuté d’un grand nombre de sujets sur lesquels ils ont manifesté l’intention de travailler étroitement ensemble.

Ils ont convenu que le marché intérieur de l’UE, avec presque 500 millions de consommateurs et un très grand nombre d’entreprises compétitives, souvent des PME, nécessite un nouvel élan pour en tirer tout le potentiel en termes d’emploi et de croissance.

Pour la zone euro, malgré une reprise qui s’affermit, tous les Etats membres n’ont pas encore pleinement récupéré de la récente crise et la zone euro connaît encore des fragilités économiques avec de grands déséquilibres macroéconomiques, une inflation sous-jacente atone and une fragmentation financière importante. Pour parvenir à une réelle convergence économique, les ministres sont convenus qu’une coordination et une intégration accrues des politiques économiques sont nécessaires. A cette fin, l’achèvement de l’Union bancaire conformément à la feuille de route décidée à l’ECOFIN de juin 2016 doit être une priorité.

Au fin de renforcer l´intégration de le zone euro, plusieurs sujets relevant des politiques économiques doivent être traités : les politiques nationales de réforme doivent être renforcées, les niveaux élevés de dettes publiques et privées et les déséquilibres macroéconomiques doivent être réduits et une convergence de la fiscalité sur les entreprises devraient être encouragée.

Les ministres ont décidé de mettre en place un groupe de travail franco-allemand qu´ils piloteront et qui étudiera ces sujets et fera des propositions. Ils sont aussi convenus d’intensifier les relations entre leurs deux ministères pour définir des positions communes sur les enjeux européens. Le groupe de travail franco-allemand proposera une feuille de route ambitieuse, que les ministres pourront endosser quand ils se rencontreront de nouveau à l’occasion du Conseil économique et financier franco-allemand en amont du Conseil des ministres franco-allemand. Ils ont aussi prévu de développer des initiatives bilatérales qui pourront préfigurer des politiques européennes plus larges à l’avenir. Cela pourra passer par la consultation des entreprises industrielles nationales pour renforcer la coopération industrielle franco-allemande.

Bruno Le Maire et Wolfgang Schäuble sont tous deux convaincus qu’une coopération étroite entre la France et l’Allemagne est nécessaire. Ils réaffirment leur engagement pour une excellente relation entre les deux pays et en faveur du projet européen. A la suite de leur rencontre, ils se sont rendus ensemble à Bruxelles pour participer aux réunions de mai de l’Eurogroupe et du Conseil Ecofin.

Seite teilen und Drucken (FR)