Navigation et service

23.03.2016

Un bud­get fédéral équilibré durant 7 ans (2014-2020)

Le déficit zéro des finances publiques de l´Etat fédéral allemand, atteint depuis l’exercice budgétaire 2014, sera maintenu chaque année jusqu’en 2020 inclus, selon les chiffres-clés du budget fédéral adoptés ce mercredi 23 mars 2016 et présentés à Berlin par le Ministre fédéral Wolfgang Schäuble.

Le Conseil des Ministres du gouvernement fédéral allemand a adopté ce mercredi 23 mars 2016 les chiffres-clés du budget fédéral 2017 et la programmation des finances publiques jusqu´en 2020.

Sur cette période de quatre ans (2017-2020) le budget fédéral sera, chaque année, équilibré et donc aucune nouvelle dette ne sera contractée par l’État fédéral.

En ces temps de grands bouleversements sociétaux, le gouvernement fédéral réaffirme ainsi la fiabilité et la capacité d´actions des finances publiques allemandes.

Par cette adoption des chiffre-clés, les plafonds des recettes et des dépenses des ministères fédéraux sont fixés pour le reste de la procédure de présentation du budget fédéral.

Ces chiffres reflètent les priorités du gouvernement fédéral.

« Nous tenons notre promesse et restons fidèles à notre solide politique de finances publiques malgré un contexte difficile » souligne le ministre fédéral des Finances, Wolfgang Schäuble.

« Des priorités clairement définies rendent cela possible. Nous investissons dans les infrastructures, l´éducation et la recherche, nous faisons ce qui est nécessaire pour assurer la sécurité intérieure et extérieure et nous aidons les réfugies – tout cela sans contracter de nouvelles dettes » précise Wolfgang Schäuble.

Les dépenses de l´Etat fédéral s’élèveront pour l´exercice 2017, d´après les chiffres-clés adoptés ce jour, à 325,5 milliards d´euros, soit une progression de 2,7 % par rapport à la loi de finances 2016.

En 2020, dernière année de la programmation financière actuelle, les dépenses s´élèveront à 347,8 milliards d´euros.

Cette évolution des dépenses correspond aux prévisions de recettes dérivant des attentes de croissance à moyen-terme du gouvernement fédéral, telles que rapportées dans le rapport économique annuel 2016 (Jahreswirtschaftsbericht).

Aucune nouvelle dette ne sera donc contractée par l’État fédéral jusqu’à fin 2020.

Chiffres-clés du budget fédéral allemand jusqu´en 2020

Execution
budget
2015

Loi de

finances
2016

Chiffre-

clés
2017

Programmation financière
201820192020
- en milliards d´ -
Dépenses311,4316,9325,5326,3342,1347,8

Par rapport à l´exercice

budgétaire précédent, en %

+ 5,4+ 1,8+2,7+ 0,2+ 4,8+ 1,7
Recettes311,4316,9325,5326,3342,1347,8
Dont recettes de l´impôt 281,7 288,1299,4312,9325,2336,7
Nouvel endettement000000
Déficit structurel en
in % du PIB
-0,140,200,060,040,020,03
Investissements 29,631,533,735,235,030,6

Ces chiffres-clés 2017 prévoient environ 10 milliards d´euros de dépenses supplémentaires et/ou de manque à gagner fiscal (par rapport à la programmation financière en vigueur jusqu´ici) pour faire face à l´afflux de réfugiés.

Dans ces dépenses sont prévues en particulier les mesures supplémentaires d´aide humanitaire, la lutte contre les motifs de départs des réfugiés dans leurs pays d´origine, des financements additionnels pour des cours de langue allemande et des programmes d´intégration, des moyens en personnel accrus pour la police fédérale et l´Office fédéral des migrations et des réfugiés (BAMF) ainsi que les couts prévus pour l´indemnité chômage (Arbeitslosengeld II) et ceux pour le logement et le chauffage (participation de l’État fédéral à ces couts).

800 Millions d’euros supplémentaires pour le logement social, 1,1 milliard pour des dépenses de marché du travail, d´intégration et de retraites et 450 millions d´euros pour des mesures d´aide aux familles sont également prévus.

Autre priorité des nouveaux chiffres-clés du budget fédéral : la sécurité extérieure.

Les dépenses du ministère fédéral de la défense doivent augmenter de 1,7 milliard d´euros en 2017 pour atteindre un total de 36,6 milliards d´euros.

A terme, en 2020, le budget de la Défense doit augmenter jusqu’à 39,1 milliards d´euros annuels.

Ainsi l´armée allemande, la Bundeswehr, pourra faire face aux multiples défis d´un environnement de sécurité en plein bouleversement.

Les moyens alloués à l´aide au développement (APD ou ODA selon l´acronyme anglais) sont également fortement augmentés durant la période de programmation financière. Le ratio d´APD rapporté au revenu national allemand augmentera en conséquence.

L´éducation, la recherche et les sciences ainsi que les infrastructures demeurent des priorités centrales.

Les crédits alloués au Ministère fédéral de l´Education et de la Recherche sont ainsi portés á 17,5 milliards d’euros pour l’exercice 2017 (soit +1,1 milliard par rapport à l´exercice précédent).

Les investissements vont être augmentés significativement, passant de 29,6 milliards d´euros en 2015 à 35 milliards en 2019.

3,5 milliards seront ainsi alloués sur cette période aux investissements dans le domaine des transports.

Partager et imprimer